UGS : KFD_9TLTTI9Q Catégories : ,

Pissat de chien

Pissat de chien, Cleome viscosa, Capparidacées

Herbe de zone sèche notamment de l’Ouest et du Sud-Ouest de l’île, le pissat de chien peut pousser même sur le sable du littoral. C’est un ti pyédzèrb à forte odeur, abondamment ramifié dès la base du tronc. Ses feuilles un peu palmées, divisées en cinq lobes, sont pileuses. Toute la plante est chargée de mini poils visqueux au toucher. Ses fleurs jaune pâle sont disposées en épis sur l’axe du sommet des tiges. Ses fruits au sommet des tiges sont de petites gousses allongées contenant une multitude de minuscules graines.
On peut la rencontrer aux Avirons, vers le Bois de Nèfles et Chemin-Pavé, à Bois-Blanc Saint-Leu, aux abords des rocades qui contournent Grand-Bois et Saint-Joseph, aux abords de la route des Tamarins et dans la savane de l’Ouest.

Usages traditionnels :

  • les plaies crevasses (boubous zarabes) > application de feuilles pilées, écrasées, réduites en pâte et mélangées à des feuilles de colle-colle et de baume la plate;
  • l'ozène du nez (atteintes infectieuses de la muqueuse nasale), les plaies > décoction composée de pissat de chien, de croc de chien, d'herbe à bouc et de feuilles de baume la plate, à injecter dans les narines ou nettoyer avec du coton / tissu imbibé de la préparation;
  • le cancer > tisane de pissat de chien mélangée à croc de chien , colle-colle et écorce de bois de fer, à boire à la soif une bouteille par jour;
  • la dysenterie;
  • les pertes blanches chez la femme;
  • les graines pilées en sinapisme.

Vermifuge, astringent, sudorifique, cataplasme calmant, désinfectant

Conseils :

L'usage de cette herbe est tombé en désuétude.

Message aux scientifiques : "Il faut la faire parler !"

Elle vit sur notre île et ne fait du tort à personne, il faut la protéger !

Panier

Chercher un produit