UGS : KFD_35LI4TNF Catégorie :

Quinquina péi

Quinquina péi, Bremeria (ex-Mussaenda) landia, Rubiacées

Plante de nos forêts semi-humides, le quinquina péi pousse aussi bien dans la région humide de Mare-Longue ou Sainte-Rose en basse altitude qu’en haute altitude au niveau de la route Hubert-Delisle aux Canots, Manirons ou Tévelave.
C’est un grand arbre aux feuilles opposées, lancéolées avec des nervures apparentes et en relief. Ses fleurs blanches en bouquets permettent de le repérer de très loin, elles sont très agréablement parfumées. Ses fruits en forme de capsule, bruns à maturité, contiennent une multitude de graines très fines.

Usages traditionnels :

  • le cancer > tisane composée de poudre de l'écorce de quinquina péi;
  • le choléra > charbon de bois de quinquina et charbon de bois d'andrèze écrasés finement et tamisés; prendre une forte cuillerée dans un verre avec du cognac et de l'eau;
  • la fièvre rouge (aphteuse) > saupoudrer les pustules qui suppurent avec de la poudre d'écorce de quinquina;
  • le scorbut > gargarisme de décoction de quinquina;
  • l'inappétence, anorexie, absence d'appétit > les  ouvriers mettaient des copeaux de bois et d'écorce de quinquina péi à macérer dans leur boisson pour avoir de l'appétit disaient-ils;
  • la fièvre;
  • le chikungunya > l'écorce de quinquina péi a été utilisée avec succès en décoction pendant l'épidémie.

Tonique, fortifiante, fébrifuge

Marc de tisane pour rhum refroidissement

Conseils :

Plante endémique utile pour la santé aux fleurs ornementales et parfumées, le quinquina péi devrait trouver sa place aux bords des rues et en aménagement de trottoirs à Cilaos, Trois Bassins, Salazie et au Tampon. C'est une espèce rustique qui ne posera aucun problème au niveau des racines. En pratiquant la technique de semis à la cuillère (voir fiche du Lingue café).

Panier

Chercher un produit