UGS : KFD_MG1RK83R Catégorie :

Sourichaude / gui péi

Sourichaude, Viscum triflorum, Lorantacées

C’est une plante parasite qui pousse sur de nombreuses espèces de nos arbres de forêt. Elle se nourrit de la sève qui alimente la branche qui, privée de nourriture, sèche progressivement et meurt. Elle n’a pratiquement pas de tronc, se ramifie beaucoup à la base et ses tiges portent des feuilles épaisses et rigides d’un vert sombre. Elle évolue en petite touffe et prend l’aspect de petites boules feuillues posées sur les branches de l’arbre parasité.
Ses fruits, petites baies gluantes d’un blanc jaunâtre, sont très appréciés des oiseaux. Ils les avalent, les digèrent mal et lors de la défécation frottent leur derrière sur une branche, la graine s’y colle, germe et pousse.

Usages traditionnels :

  • les convulsions, spasmes;
  • les nourrissons malingres et affaiblis > dans la composition du mélange pour sirop;
  • le tambave;
  • la goutte;
  • les rhumatismes;
  • les problèmes de circulation;
  • l'hypertension;
  • l'inappétence, anorexie, perte d'appétit.

spasmolytique, dépuratif, rafraîchissant, fortifiant

Sirop Brunet

Conseils :

Le sourichaude s'alimente de la sève de l'arbre sur lequel il s'installe. Il faut toujours s'assurer qu'il n'a pas été cueilli sur une plante toxique comme le Tan georges ou le bois de gale.
Ne jamais acheter de sourichaude avec les revendeurs des marchés s'ils ne peuvent pas vous dire sur quelle plante il a été prélevé.

Le réunionnais et les utilisateurs de plantes médicinales ont besoin d'en savoir plus et d'être rassurés; les résultats des recherches scientifiques sur leurs vertus thérapeutiques devraient être vulgarisés, particulièrement chez le personnel des services de santé.
En cas d'accident provoqué par l'usage de tisane issue de plantes toxiques, cela permettrait un rapide diagnostic et des soins ciblés.

Panier

Chercher un produit